4 raisons pour lesquelles vous manquez de lubrification vaginale

La sécheresse vaginale est souvent associée à la ménopause, lorsque la production d’œstrogènes ralentit, entraînant un amincissement des parois vaginales. Cela signifie qu’il y a moins de cellules disponibles pour assurer l’hydratation et la lubrification.

Cependant, la sécheresse vaginale peut affecter les femmes qui sont encore en âge de procréer. Le manque de lubrification peut être un problème pour les femmes de tous âges.

La lubrification vaginale joue un rôle crucial dans le plaisir et la santé vaginale en général. Elle sert de lubrifiant naturel pendant l’activité sexuelle, réduisant les frottements et améliorant le confort. Cependant, de nombreuses femmes souffrent d’un manque de lubrification vaginale, ce qui entraîne une gêne, des douleurs et des difficultés dans l’intimité sexuelle. Si vous êtes confrontée à ce problème, vous n’êtes pas seule. Dans cet article, nous allons explorer quatre raisons courantes à l’origine d’une lubrification vaginale insuffisante et discuter des moyens d’y remédier. Comprendre ces facteurs peut vous aider à prendre en main votre santé et votre bien-être sexuels.

1 – Vous avez besoin de plus de préliminaires

L’insuffisance des préliminaires et de l’excitation sont des variables courantes qui contribuent à l’absence de lubrification vaginale au cours de l’acte. Il faut du temps au corps pour se préparer à l’acte, et le fait de sauter les préliminaires ou de les précipiter peut entraîner un manque de lubrification. Une excitation appropriée permet d’augmenter le flux sanguin vers la région génitale, ce qui favorise la production de liquides vaginaux. Communiquer avec votre partenaire sur l’importance des préliminaires amplifiés et s’engager dans des exercices qui font progresser l’excitation, tels que des massages sensuels ou l’utilisation d’huiles, peut améliorer l’excitation.

2 – Facteurs psychologiques

Les composantes mentales, telles que le stress, le malaise et le découragement, peuvent essentiellement affecter la lubrification vaginale. Lorsque l’intellect est distrait ou dominé, il peut empêcher l’excitation sexuelle et influencer la lubrification vaginale. L’étirement déclenche la décharge de cortisol, qui peut perturber l’ajustement sensible des hormones dans le corps, y compris celles qui sont incluses dans la lubrification vaginale. Le malaise et le découragement peuvent en outre perturber la réaction de l’organisme à l’excitation sexuelle. La prise en charge de ces variables mentales est fondamentale pour rétablir la lubrificationvaginale. Des procédures telles que la gestion du stress, les exercices de relaxation peut être bénéfique pour gérer le stress et favoriser le bien-être sexuel.

3 – Médicaments et sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale peut être un effet secondaire causé par certains médicaments, notamment les antihistaminiques. Ces médicaments sont souvent inclus dans les médicaments contre le rhume et les sinus, ainsi que dans les antiallergiques. Les antihistaminiques sont également présents dans certains médicaments contre l’asthme.

Les antihistaminiques ont un effet asséchant sur le corps, y compris sur le vagin.

Certains types d’antidépresseurs, le plus souvent ceux qui influencent les niveaux de sérotonine, un neurotransmetteur, comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), peuvent également contribuer à la sécheresse vaginale. Les médicaments anti-œstrogènes, tels que ceux utilisés pour traiter les fibromes utérins et l’endométriose, peuvent également interférer avec la capacité de votre corps à s’autolubrifier.

4 – Déséquilibres hormonaux

Les hormones jouent un rôle essentiel dans la régulation de la lubrification vaginale. Les fluctuations ou les déséquilibres des niveaux d’hormones, en particulier des œstrogènes, peuvent entraîner une diminution de la lubrification. Ce phénomène se produit souvent pendant la ménopause, la périménopause et le post-partum. Les œstrogènes, responsables de la santé des tissus vaginaux et de la lubrification, diminuent au cours de ces périodes. D’autres facteurs peuvent affecter les niveaux d’hormones, notamment certains médicaments, la chimiothérapie, l’allaitement et certaines maladies comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). La consultation d’un professionnel de la santé, tel qu’un gynécologue, peut aider à diagnostiquer les déséquilibres hormonaux et à explorer les options de traitement appropriées, telles que le traitement hormonal substitutif ou les traitements oestrogéniques localisés.

Une solution pour la sécheresse vaginale

Le manque de lubrification vaginale peut être frustrant et avoir un impact sur votre bien-être sexuel. Cependant, comprendre les raisons sous-jacentes peut vous permettre de rechercher des solutions appropriées. Qu’il s’agisse de traiter les déséquilibres hormonaux, de gérer les facteurs psychologiques, d’évaluer les médicaments et les conditions médicales, ou de se concentrer sur l’excitation et les préliminaires, il y a plusieurs façons de s’attaquer à ce problème. N’oubliez pas que l’expérience de chacun est unique et qu’il est donc important de consulter un professionnel de la santé.

Recommended Articles